Jean Luc Poulain: « Nous devons tout faire pour conserver notre sport et nos clubs »

0
572

Suite à la déclaration du premier ministre, certaines activités de plein air pourront reprendre sous conditions, à savoir la distanciation, les mesures barrières et le contrôle des entrées sur site ….
Notre activité sportive a toutes ses chances d’être dans les premières activités autorisées. Nous en saurons sûrement plus à la date du 7 mai quand les dernières conditions seront remplies (circulation du virus, région classée verte…).

Tous nos golfeurs doivent garder patience !

Cette période amène à une réflexion avec une inquiétude légitime, après avoir pratiqué différents sports, nombreux sont ceux qui, après la quarantaine, se sont retrouvés dans l’obligation de choisir un sport moins traumatisant, le Golf a été pour plusieurs d’entre nous quasiment le seul possible en compétition et bon pour leur santé !

( l’âge moyen du golfeur licencié est de 52 ans.)

Nos golfs ont une chance de reprendre leur activité après ces deux mois de fermeture administrative pendant laquelle ils ont malgré tout travaillé pour entretenir les terrains et être en capacité de reprise si tout va bien à la mi-mai.

Il ne faut pas oublier que ce sport est dépendant d’infrastructures, pour la plupart gérées par des entreprises privées, qui subissent de plein fouet, depuis le début de la pandémie, les conséquences économiques d’une totale absence de recettes alors qu’ils doivent toujours entretenir les terrains et être prêts à vous accueillir avec leurs bars, restaurants  et éventuellement hôtels qui resteront fermés pour le moment.

Ceci s’ajoute à un début d’année très humide avec des pertes de greens-fees et un retard dans le réabonnement d’une partie de ses membres. Certaines structures éprouvent déjà de réelles difficultés qui risquent de mettre en jeu leur pérennité.

La crise actuelle doit absolument nous amener à tout faire pour conserver ce bien précieux.

La Fédération Française de Golf, la Ligue de Bretagne, les Comités Départementaux et vos AS mettent toute leur énergie à sauvegarder l’objet de notre passion.

IL paraît important d’en appeler à votre solidarité afin de préserver l’avenir de ces structures avec les emplois qui en découlent.

Nous vous encourageons donc à vous réabonner au plus vite ainsi que d’accepter des tarifs de green-fees réalistes.

Chacun d’entre vous va avoir, je l’espère, le plaisir de retrouver les fairways , greens et clubs-houses qui nous manquent tant
Protégez vous bien et à très bientôt

La Ligue de Bretagne de golf