François Delamontagne : « Une petite voix me disait : tu vas rater la balle »

3
1873

JFO140904A-À 35 ans, l’âge d’or du golfeur, François Delamontagne a dû mettre un terme à sa carrière, miné par des « démons » qui l’empêchaient de jouer. L’histoire d’un calvaire peu ordinaire. Longtemps, il a été considéré comme l’un des meilleurs espoirs du golf français. Talentueux, un tantinet dilettante pour certains, François Delamontagne figurait dans le top 5 des plus longs frappeurs du circuit européen (290 m de moyenne) et se hissait, les bonnes semaines, en haut des leaderboards de tournois de premier plan comme l’Open de France (4e en 2007) ou l’Open d’Australie (3e en 2009), au côté des plus grands noms, Tiger Woods compris. Et puis, comme  ….. Lire la suite

3 COMMENTAIRES

  1. Merci François pour les journées consacrées aux enfants du Centre de Formation Génération Golf à Cap Malo.Rare de pouvoir échanger avec un joueur qui foulé les greens avec les meilleurs mondiaux.Ils ont beaucoup aimé !

  2. C’est la qu’on se rend compte qu’il ne sert à rien de se prendre pour ce que l’on n’est pas, qd tu vois que des joueurs de ce talent ( et quel talent!!), galèrent à ce point.

    Bonne continuation dans cette nouvelle vie

  3. Je regrette que François n’ait pas eu la carrière qu’il mérite et je lui souhaite pleine réussite dans sa reconversion en l’assurant de mon amitié.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.