Dans la presse : Knappe et Schwartz sourient, Perrier grimace ….

0
1239

Tandis que l’Allemand Alexander Knappe a frappé un grand coup, le camp français baignait entre satisfaction (Schwartz) et déception (Perrier). Sur un green, une journée ne ressemble jamais à la suivante. Ou à la précédente. Sur le parcours de Pléneuf-Val-André notamment. Il suffisait de voir la colère contenue de Damien Perrier pour s’en convaincre. Le Breton de Cicé-Blossac venait, par la faute d’un double bogey (deux coups au dessus du par) sur l’ultime trou du jour ….. Lire la suite